Skip to content

Tour du Mont Blanc : de Courmayeur à Saint Gervais (topo 360)

by admin on novembre 11th, 2016

ColChavannes-2015_PT

Le tour du Mont Blanc est une longue randonnée de 7 à 10 jours, toutefois il est possible de le faire partie par partie. Nous vous proposons de vous décrire la portion entre Courmayeur et Saint Gervais qui offre des paysages époustouflant, un niveau de difficulté abordable et la possibilité d’organiser assez facilement le transport pour retourner au point de départ.

Aspect international, centrale de réservation.

Le mieux est de laisser sa voiture au parking Les Planards à Chamonix (parking gratuit) et de prendre le bus pour Courmayeur. Vous éviterez ainsi le coût élevé du tunnel, et en plus le bus à une voie dédiée qui permet d’éviter les embouteillage sur une partie de la montée au tunnel.

Départ : La Visaille au dessus de Courmayeur.

Arrivée : Les Contamines Monjoie à côté de Saint Gervais

Durée : 4 jours

De Courmayeur au Refuge Elisabetta

Dénivelé : 550 m – longueur : 6 kilomètres

Le départ s’effectue du parking de la Visaille au dessus de Courmayeur. Un bus régulier vous amène en 45 mn de Courmayeur à la Visaille. Du parking, suivre la route goudronnée qui est interdite à la circulation mais ouverte aux piétons jusqu’à la cabane de Combal.

Cabane de combal

N’hésitez pas à prendre le temps de monter au lac de Miage qui avec la fonte des glaciers est devenu deux petites lacs. Le chemin qui monte au lac de Miage est à droite de la cabane de Combal.

Lac de Miage

Pour monter au refuge Elisabetta, suivre le chemin carrossable ou prendre le petit sentier qui part sur la gauche après le lac de Combal. Le refuge offre des lits en dortoir et en chambre de 4 à 6 places. Le petit déjeuner est servi entre 6 h 30 et 8 h (pas de réservation possible par internet). L’été 2015, le repas du soir a été assez médiocre.

Refuge Elisabetta

Du Refuge Elisabetta au Refuge des mottets

Dénivelé : 450 m en positif et 650 m en négatif, longueur : 10 kilomètres

Du refuge Elisabetta, prendre en direction plein sud en direction du col de la Seigne. Il est possible de faire une variante par le col de Chavagnes. Le chemin qui monte à ce col part de la rive droite du ruisseau de la Lee Blanche, à un peu près 1,3 km après le refuge. Si le ruisseau est haut, il est possible de passer rive droite en contrebas du refuge. A gauche des bâtiments abandonnés un sentier part sur la gauche et mène à un petit pont permettant de passer le ruisseau. Le chemin qui mène au col de Chavagnes est bien tracé et serpente avant le col dans une barre rocheuse (il est un peu aérien).

Col de Chavannes

Du col de Chavagnes, il est possible d’aller au lacs de Chavagnes. Prendre la sente qui part vers l’ouest. Elle bien tracé mais aérienne avec quelques passages au dessus d’une barre rocheuse. La partie dangereuse est assez courte, 200 à 300 m.

Col de la Seigne

Du col de la Seigne, un large chemin redescend progressivement au refuge des Mottets. Le refuge des Mottets est un grand refuge avec des dortoirs de 4 chambres et des douches chaudes gratuites. Le repas du soir est copieux et assez bon. Le petit déjeuner est servi entre 6 et 7 h.

En descendant du col de la Seigne au Refuge des Mottets

Prendre le chemin qui descend vers la ville des glaciers (1/2 h). Après avoir traversé le torrent et le village, prendre le chemin d’alpage en direction nord ouest. A la deuxième boucle, suivre une sente jusqu’aux Tufs pour éviter les nombreuses boucles du chemin. A partir des Tufs, des balises oranges et blanches indiquent le chemin, toujours en direction nord ouest.

Refuge des Mottets.

Du Refuge des mottets au Refuge du col de la Croix du Bonhomme

Dénivelé : 880 m, longueur : 10 kilomètres.

Entre le refuge des Mottets et la Ville des glaciers

Prendre le chemin qui descend à la Ville des Glaciers. A la ville des Glaciers, suivre le chemin d’Alpage qui part en direction ouest. A la deuxième boucle, suivre la sente jusqu’au Tufs, des balises orange et blanche indique le chemin. Le chemin suit ensuite le ruisseau des Tufs avant de monter de façon assez raide à un superbe point de vue. Le chemin suit alors le vallon avant de monter fortement pour atteindre un super point de vue à 2197 m. Le chemin prend ensuite la direction ouest, et traverse de beaux ruisseaux qui serpentent dans des dalles grises et blanches. Au dessus de ces ruisseaux, en vue du col des Fours, sur un replat, des cairns indiquent le chemin plein sud le chemin vers le lac de Mya. Après quelques cairns, vous arrivez à un col qui surplombe le lac d’une cinquantaine de mètres.

Lac de Mya

Le retour se fait par le même chemin pour retrouver la montée au col des Fours. Du col, des cairns indiquent en direction du nord est, un chemin qui passe par de grandes dalles et qui permet d’accéder à la crête de la Tête Nords des Fours. Un très beau point de vue permet d’admirer le Mont Blanc et l’Aiguille des Glaciers. On voit même le Chartreuse qui est pourtant à plus de 70 km à vol d’oiseau.

Tête Nord des Fours

Redescendez au col des Fours pour prendre le chemin en direction du sud ouest qui mène en 1/2 h au refuge du Col de la Croix du Bonhomme. Le refuge est une grande bâtisse qui permet d’accueillir 120 personnes avec des dortoirs et des chambres de 4 à 7 places. Le repas est correct mais les dortoirs bruyants. Le soir, les bouquetins viennent manger du sel à quelques dizaines de mètres du refuge. Le douches chaudes sont ouvertes à 17 h et si le refuge est plein, malgré le soleil, il n’y aura pas d’eau chaude pour tout le monde.

Refuge du Col de la Croix du Bonhomme

Du Refuge du col de la Croix du Bonhomme au Refuge de Tré la Tête

Dénivelé : 1300 m en négatif et 550 m en positif, longueur : 14 kilomètres

Du refuge, monter au petit col situé plein nord au dessus du refuge et rependre le TMB vers le col du Bonhomme (1 h).

Entre le col des Fours et le refuge du Col de la Croix du Bonhomme.

Col du Bonhomme

Descendre ensuite au chalet du Jovet qui est situé dans de beaux Alpages. Un chemin qui part plein est permet d’attendre le grand lac de Jovet en 40 mn.

Lac de Jovet

Après ce petit détour, reprendre le TMB qui mène au chalet hôtel de la Balme. Après un large chemin descend progressivement vers le chalet hôtel de Nant Borrant. Ces deux chalets sont tous les deux un appel à la farniente avec de belles terrasses ombragées

De Nant Borrant, en dessous du chalet, le chemin du Laya permet de descendre à la passerelle qui traverse le torrent, et aboutit au chemin qui monte au refuge de Tré la Tête. Vous passez alors à côté de la cascade de Combe Noire. Une superbe cascade qui passe dans une gorge profonde. Le chemin monte alors assez rapidement en 1 h 1/2 vers le refuge en serpentant dans une forêt clairsemée. Le refuge de Très la tête est un petit refuge avec dortoir et petite chambre très sympathique. Il a un superbe aménagement intérieur et une belle terrasse externe. La bière du Mont Blanc, proposé au refuge, est excellente et très appropriée après une longue journée de marche. Douche chaude dans une grande salle de bain.

Refuge de Tré la Tête

Un chemin qui part au dessus du refuge permet en 20 mn d’attendre un point de vue sur le glacier de Tré la Tête. On devine le fort recul du glacier des ces dernières décennies et vous pourrez peut-être observer les grands bouquetins qui vivent aux abords du refuge.

Du Refuge de Tré la Tête à Contamines-Montjoie

Dénivelé : 800 m en négatif, longueur : 5 kilomètres

Du refuge, prendre plein nord en direction du Cugnon. A mi-chemin, prendre par Les Plans, toujours en direction du nord. Ce chemin est bien plus  régulier et moins casse genoux, surtout par temps de pluie.

From → Mont Blanc, Pays

Comments are closed.